Devil Must Die: Le forum

Le forum de Devil Must Die, le fansite francophone sur Devil May Cry. News, images, descriptions, soluce, codes. Tout ce que vous devez connaitre pour profitez pleinement de cette fabuleuse série.
 
Le siteLe site  AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  RechercherRechercher  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Lun 26 Juil 2010 - 21:25



Faut-il avoir peur d'un gros plombier moustachu sautillant drogué aux champignons hallucinogénes et pronant le casual-gaming par une invasion mondiale nommée la Wii commanditée par Nintendo ? XD surement pas car l'influence de Big N sur ses fans les rendent non seulement inoffensifs mais en plus pathétiques à souhait pour le plaisir de gamers pro-sony & pro-microsoft .

je vous poste une ancienne news du site Jeux-Actu sur Nintendo qui prouve que c'est le roi de la contradiction dans l'industrie du jeu vidéo :

Jeux-Actu a écrit:


Nintendo : "non au casual gaming"

C'est dans les quartiers généraux de Nintendo Allemagne que Laurent Fisher, directeur marketing de Nintendo Europe, s'est longuement exprimé sur la connotation péjorative que laissait transparaître la notion de casual gaming. Plus concrètement, il considère que le terme est inapproprié, et préfère distinguer les joueurs des non-joueurs. "Je n'aime pas particulièrement le mot "casual", a-t-il affirmé devant un parterre de journalistes. Il y a plusieurs façons de l'interpréter. Pour moi, soit vous jouez, soit vous ne jouez pas. Vous pouvez passer dix ou vingt heures sur un jeu Wii ou sur une application Flash sur le net; tous ceux qui jouent à ce genre de jeux sont des joueurs avertis. Une femme d'une cinquantaine d'années qui joue seulement à Brain Training est une joueuse avisée". Il poursuit son discours en pointant du doigt ceux qui pensent que lesdits jeux casual sont obligatoirement accessibles. "Il existe plusieurs types de joueurs. Vraiment, je n'aime pas le terme "casual" parce que les gens pensent que tout ce qui est casual est nécessairement facile. Si vous êtes fort à un jeu, vous pouvez y jouer à un niveau difficile [...] Ce serait une erreur de la part des développeurs de penser que les jeux casual sont différents des jeux classiques". Laurent Fisher achève sa thèse en s'appuyant sur le cas Animal Crossing qui, au départ, était considéré comme un titre de niche, destiné aux vrais joueurs. "C'était vraiment un jeu pour les otakus, la communité était composée de joueurs qui y passaient énormément de temps". Or, depuis son arrivée sur la Nintendo DS, la franchise a été assimilée à un produit de masse, ciblant un public plus large, alors que le concept n'a pas changé d'un iota. "Il n'y avait pas de notion de casual gaming, c'était juste une manière différente de jouer", a-t-il conclu.

Source : Jeux-Actu .

Et voici l'article du site Libération.fr qui prouve que Nintendo prend les gamers pour des cons ! Yeux roulants

Libération.fr a écrit:


NINTENDO OUVRE LA VOIE DU «CASUAL GAMING»

La récente console Wii a décomplexé les joueurs vidéo en misant sur des pratiques occasionnelles décontractées, et fait école. Analyse d’une stratégie à succès.

Dès son lancement mondial il y a moins d’un an, en décembre 2006, la console Wii de Nintendo a été l’objet d’un très fort engouement, qui constituait une excellente surprise pour le constructeur japonais. Sa précédente console, la GameCube, ne s’était pas aussi bien vendue qu’espéré, loin de là : cannibalisée par la dominatrice PlayStation 2, elle ne dépassera que péniblement la barre des 20 millions d’exemplaires. D’abord considéré avec une circonspection légèrement incrédule par l’industrie, ce lancement réussi de la Wii s’éternise en cet automne 2008 où la console est en passe de battre tous les records de rapidité dans son assaut des salons planétaires.
Un lancement de console réussi ne suffit pas pour décréter son succès : dans un secteur où les cycles peuvent s’étendre sur une dizaine d’années, il faut surtout savoir durer. Plus une console dure commercialement, plus sa base installée s’élargit, plus les développeurs du monde entier ont intérêt à travailler pour elle : son catalogue de jeux s’étoffe donc, accroissant ainsi son intérêt aux yeux du public. Tel est le modèle du cycle vertueux sur lequel fantasment tous les constructeurs.

Effet boule de neige. C’est ce qui est en train de se produire avec la Wii, mais à une vitesse encore jamais atteinte. En moins d’un an, elle est devenue la plus vendue des consoles «next-gen» (nouvelle génération). Les derniers chiffres font état d’un emballement hors normes : plus de 12 millions d’exemplaires écoulés en neuf mois tandis que les analystes du groupe de recherche CLSA prévoient que 20 millions en seront vendus en 2008, dépassant les propres ambitions du constructeur.

Profitant à plein d’un effet boule de neige diaboliquement entretenu par un marketing ultraréactif, Nintendo n’a cessé de pousser son avantage, mettant même en péril toute sa chaîne de fabrication et celle de ses sous-traitants. Les flux sont si tendus que de nombreuses ruptures de stock sont encore à cette heure constatées en Amérique du Nord et en Europe. Il n’empêche : les concurrentes font pâle figure. Malgré son joli score de 11 millions d’exemplaires vendus, la Xbox 360 de Microsoft, pourtant sortie un an plus tôt (novembre 2005), est coiffée au poteau, tandis que la PS3 de Sony, sortie en même temps que la Wii au Japon et aux Etats-Unis, mais six mois plus tard en Europe, voit à peine poindre le cap des 5 millions.

Début octobre, un nouveau record tombait, salué par le Financial Times en ces termes : «Conséquence du succès mondial de la Wii et de la console de poche DS, Nintendo devient la seconde entreprise du Japon en termes de capitalisation boursière, derrière Toyota, mais devant des marques nationales aussi emblématiques que Mitsubishi et Honda» (1). C’est donc au tour des actionnaires de s’en mettre plein les poches grâce à la flambée du cours Nintendo à la bourse de Tokyo : 116 % en un an !

Evidemment, le plus intéressant dans l’affaire n’est pas la beauté du rétablissement de la maison Mario, qui réintègre la position de leader qui était la sienne il y a dix-sept ans avec la console SuperNes. Ce n’est pas non plus l’exploit commercial inédit que la Wii réalise ni même sa percée finalement très contemporaine dans la sphère de la popculture numérique et dont on peut trouver des exemples comparables (l’iPod notamment). Le plus intéressant, c’est que personne n’avait prévu ce triomphe. Voilà pourtant une industrie aux yeux en permanence fixés sur l’horizon, qui doit prévoir des productions de plus en plus lourdes et engager des développements de plus en plus longs (certains jeux étant élaborés sur plusieurs années comptables), mais qui n’a pas vu surgir cette nouvelle manne à bénéfices. Dans ce monde de l’hypermarketing qui investit des sommes colossales en recherche et développement et entretient grassement de nombreux cabinets d’analystes extérieurs, en principe payés pour prévoir, ça la fiche mal.

Le plus grand éditeur et développeur mondial de jeux, l’Américain Electronic Arts, a dernièrement fait amende honorable et reconnu son manque à gagner sur cette bonne affaire : «Nous n’avons pas suffisamment anticipé la popularité de la Wii, mais notre objectif est de nous mettre en place le plus rapidement possible», a admis Jeff Brown, porte-parole du studio, qui va donc réviser les priorités d’un catalogue jugé trop centré sur la Xbox 360 et la PS3.

Tous les éditeurs n’ont pas manqué le coche pour autant. L’un d’eux, le studio français Ubisoft, a même joué à fond la carte Wii au grand scepticisme de ses concurrents. Xavier Poix, l’un des dirigeants d’Ubi, ne voit que des motifs pour s’en féliciter aujourd’hui : les deux titres alignés par sa société au moment de la sortie de la console, Red Steel et Rayman et les lapins crétins, sont aujourd’hui encore parmi les titres les mieux vendus aux possesseurs de Wii, et leur succès a été d’autant plus fort que la concurrence était clairsemée. Directeur des studios Ubisoft à Paris et Montpellier, Xavier Poix a d’abord cru dans le potentiel de la fameuse «wiimote», la manette sans fil avec capteurs de mouvements qui peut se transformer en épée, raquette, club de golf, gant, catapulte à bovins, fouet, bâton, sabre laser… «Nous avons concrétisé les contacts dès l’été 2005 avec Nintendo, explique-t-il. Ensuite, à mesure que les librairies de reconnaissance de mouvements nous étaient délivrées par le constructeur, nous avons compris les possibilités techniques offertes par la wiimote. Notre Rayman a aussi été conçu dans cet esprit : comme une vitrine de tout ce qu’on peut offrir avec une telle manette.» Mais pour expliquer les succès de la Wii, ce professionnel tient aussi à souligner le rapport très différent au jeu vidéo que la console induit, une nouvelle pratique rapidement fédérée sous le terme de «casual gaming».

C’est en effet l’autre grande trouvaille marketing de Nintendo pour étoffer sa stratégie de lancement : décréter l’avènement du casual gaming, concept jusque là interne à la profession et peu familier aux joueurs, au croisement de deux pratiques qu’il veut encourager : le jeu à la fois occasionnel et décontracté. Occasionnel parce qu’il vise des nouveaux joueurs ou des joueurs ayant peu de temps : le catalogue des casual games propose ainsi des titres de mieux en mieux programmés pour se consommer par bribes. Ce sont souvent des jeux «assiette anglaise» où l’on choisit son morceau en fonction du temps dont on dispose et du degré d’immersion que l’on tolère. Ils sont aussi décontractés parce qu’ils invitent à une dédramatisation de la pratique virtuelle, ils visent des joueurs non expérimentés ou ceux que l’immersion trop réaliste stresse ou intimide. Le casual gaming, «c’est le jeu entre copains à l’heure de l’apéro», résume d’une formule Xavier Poix. Néanmoins, tout le monde est d’accord dans le métier pour dire que le jeu qui a initié le casual gaming, c’est le fameux Brain training (programme d’entraînement cérébral du docteur Kawashima) sorti à l’été 2006 sur la console de poche Nintendo DS. D’ailleurs, ces mêmes professionnels soulignent combien le succès de la Wii ne doit pas faire perdre de vue celui, concomitant, de la DS. Avec son stylet, son écran tactile, ses fonctions wifi et son cachet de face-à-main céramique, la DS a séduit les niches que l’industrie cherchait depuis longtemps à enrôler et que la console ne cesse de conquérir et d’élargir : les filles d’abord, les adultes hommes et femmes ensuite.

Passe-passe. Résultat : à ce jour, plus de 50 millions de DS ont été vendues. De Nintendogs en Brain Academy en passant par leurs dérivés, la DS aura joué le rôle de cheval de Troie du casual gaming, dont la Wii s’apprête à tirer d’infinis bénéfices. Wii Sports et l’imminent Wii Fitness sont les rejetons juteux de ces éclaireurs et ils continuent d’en appliquer les méthodes : élargissement et féminisation de la cible des joueurs vidéo. Tour de passe-passe supplémentaire : avec le casual gaming et le succès de la Wii, Nintendo a réussi à détourner l’attention sur les limites techniques objectives de sa machine, si on la compare à ses concurrentes, plus puissantes. Le paradoxe réside dans le fait que cette nouvelle tendance casual, si elle n’est pas toujours la bienvenue chez les joueurs chevronnés qui la perçoivent comme un dévoiement, un «Canada dry» de l’expérience virtuelle, aura été enfantée par la maison Nintendo, la plus emblématique et la plus respectée dans l’histoire du jeu vidéo. D’innombrables forums en ligne expriment chaque jour ce désarroi un peu cocu. Pourtant, la pratique massive du jeu vidéo par des joueurs qui n’en partagent pas la culture ne devrait pas inquiéter outre mesure les gamers purs et durs : ces nouveaux contingents de convertis seront certainement plus disponibles à la vraie grande expérience virtuelle et ludique que ceux qui refusent encore aujourd’hui, malgré les sirènes du casual gaming et de la Wii, d’y toucher.

Source : Libération.fr

------------------------------------------------

Avis de Bloody K. : Mario n'est que la représentation stupide et l'image de marque d'une firme autrefois respectable mais devenu actuellement pitoyable dans l'industrie du JV . Autant se payer une PS3 ou une Xbox 360 pour se considérer comme un vrai gamer et passionné de jeux vidéo .

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Lun 26 Juil 2010 - 21:30

Pour finir en beauté ce topic trés intéressant et amusant de descendre en flammes Nintendo et son casual-gaming , c'est autour des fans de Big N de s'en prendre plein la tronche à travers des vidéos " foutage de gueule " . MDR





Et aprés les Wiimens bouffons qui veulent se la jouer " lascars du rap casual ! XD " , même leur idôle Mario est pathétique en rappeur ! MDR.



Allez danse Mario ! Danse bouffon avant que je te fous la wiimote dans ton anus de gros casual rital mousatchu !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Jeu 29 Juil 2010 - 17:15

Je voudrais remercier le site JVN.com pour la news ci-dessous concernant Nintendo et ses difficultés .

JVN a écrit:


Nintendo : c'est la chute !

Les temps sont durs pour le leader du marché qui enregistre de lourdes pertes pour le premier trimestre de son année fiscale.



Depuis la sortie de la DS fin 2004/début 2005, le ciel financier au-dessus de Nintendo était radieux. Un fleuve de yens, de dollars et d’euros prenait source de toutes parts dans le monde pour se déverser dans les poches de Satoru Iwata et consorts. Mais le temps des métaphores sur la nature est révolu puisque sur le premier trimestre fiscal de 2010/2011 (avril à juin), Nintendo s’est bien croûté. Entre les baisses de ventes de DS, celles des jeux (que ce soit sur Wii ou DS) et le lancement imminent d'une nouvelle console, la société enregistre 25,2 milliards de yens de pertes nettes (222 millions d’euros), bien loin des 42,4 milliards de yens de profits sur la même période l’année dernière (372,7 millions d’euros).

Comprenons tout cela grâce à la seule vérité qui existe : celle des chiffres. Les chiffres ne mentent jamais.

Hardware

Wii : 3,04 millions (contre 2,23 millions sur la même période en 2009)
DS : 3,15 millions (5,7 millions en 2009)

Software

Wii : 28,17 millions (31,07 millions en 2009)
DS : 22,42 millions (29,09 millions en 2009)

Super Mario Galaxy 2 4,09 millions
Wii Sports Resort 3,02 millions
Wii Sports 2,73 millions
Wii Fit Plus 1,87 millions
New Super Mario Bros. Wii 1,1 millions

-----------------------------------------------------------------

Avis de Bloody K : Apparemment le régne du casual-gaming imposé par Nintendo dans le monde entier semble s'essoufflé car à force de vendre de la merde en privilégiant les joueurs dits " occassionels " , bah à force ça finira grave par leur tomber sur les tronches de macaques de Satoru Iwata & Shigeru Miyamoto . lol

Sur le long terme même sous le fanatisme de fanboys pro-N , la Wii aura des difficultés à proposer des jeux originaux et intéressants pour plaire au grand public au lieu des habituels Mario et etc ...... Si Big N a révolutionné une nouvelle maniére de jouer avec sa Wiimote , il ne reste pas moins qu'a force de trop vouloir innover ! C'est les neurones des concepteurs qui finiront par griller surtout quand la crise de l'industrie JV par rapport aux développeurs qui se contentent de se sortir des suites de licences prestigieuses au lieu de tenter la moindre audace à proposer de la nouveauté conceptuelle en matiére de jeux comme le sublime Okami sur PS2 par exemple .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Jeu 29 Juil 2010 - 17:26

Même JV.com contribue à me satisfaire pleinement de la news dans le topic .

JV.com a écrit:


Nintendo accuse des pertes !



Nintendo vient de dévoiler ses résultats financiers pour le dernier trimestre en date de l'année fiscale en cours, qui correspond à la période du 1er avril au 30 juin 2010. Le moins qu'on puisse dire, c'est qu'ils ne sont pas au beau fixe.



Côté Wii, les ventes de jeux sont en baisse de 9,3 % (avec tout de même 28 millions de jeux vendus). Les grosses franchises de Nintendo réalisent pourtant d'excellents scores, avec un Super Mario Galaxy 2 à 4 millions d'unités écoulées suivi par un Wii Sports Resort à 3 millions. Les ventes de Wii ont même réalisé une progression de 36,6% ces trois derniers mois avec 3 millions de consoles écoulées.



Côté DS, c'est la dégringolade. Contrairement à la Wii, ce sont les ventes de consoles qui sont les plus durement touchées avec une baisse de 44,7% (pour 3 millions de machines vendues) qui n'est que partiellement imputable à l'annonce de la 3DS puisque celle-ci est intervenue en juin lors du dernier E3, soit en fin d'exercice. Les ventes de jeux accusent aussi le coup et affichent un recul de 22,9 % pour 22,5 millions d'unités vendues.


Au total, le chiffre d'affaires de Nintendo s'est littéralement effondré, passant de 40,4 à 23,3 millions de Yens (de 354 à 205 millions d'euros), soit une baisse de plus de 42 %. Le groupe accuse des pertes de 25,2 milliards de Yens (221 millions d'euros) mais se montre optimiste, prévoyant un retour des profits pour la fin de l'année fiscale en cours
.

---------------------------------------------------------

Avis de Bloody K. : Merci encore aux sites d'actualités JV : JVN.com & Jeuxvideo.com pour cette news commune qui me fait vraiment plaisir à lire sur Internet .

En visitant le site Gamekyo par contre , aucun rédacteur n'a fait la même annonce à ce sujet ???? Dois-je comprendre que j'avais raison sur un détail sur le site Gamekyo ? A savoir que la communauté de membres Gamekyo est essentiellement composé de fanboys pro-nintendo n'acceptant pas la moindre critique envers Big N !

Allez messieurs les Wiimens drogués au casual-gaming , soyez bons joueurs en acceptant la défaite ( pour un long terme ? ) de Nintendo face à Sony et Microsoft dans l'industrie JV .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Ven 30 Juil 2010 - 17:02

Apparemment chez Gamekyo , les fanboys pro-nintendo gardent encore la confiance pourtant hier soir les news sur Big N n'avaient rien de joyeuses sur Internet .... Mais bon l'espoir fait vivre pour certains à condition que le ridicule ne les tuent pas ! MDR

Gamekyo a écrit:


Le Nintendo Power se déchaine !

Et Wii ^^

Le Nintendo Power offre de nouveau scan de futur jeu à venir sur les consoles Nintendo.

On commencera d'abord avec l'ami Link qui est à l'honneur pour cette édition du magasine, suivi de kid icarus qui fait son come back aprés 20 ans d'absence et le tout sur la prochaine portable de Big N, la Nintendo 3DS.

Continuons avec la nostalgie puisque Donkey Kong revient dans un épisode intitulée Donkey Kong country returns rejouant l'effet de la nostalgie des épisodes super Nes.



pour une plus grande image, cliqué ici



pour une plus grande image, cliqué ici


pour une plus grande image, cliqué ici


----------------------------------------------------------------

Avis de Bloody K. : Nintendo Power ? MDR bah dis donc si pour les Wiimens c'est une puissance de kiffer la casual , je dirai plutôt que le fait qu'ils jouent à des jeux hasbeen à caratére enfantin dans le background et le gameplay des jeux Nintendo n'a rien d'innovant !

D'ailleurs le pire pour eux c'est que j'ai une preuve qu'ils se comportent en " gros pigeon ou mouton envers Big N " par le biais d'un commentaire d'un membre du site Gamekyo ( voir le commentaire ci-dessous ! )

Reppa a écrit:


Fan2jeux > sérieux ... DK ca fait 15 ans que j'attendais ca, innonvant ou pas osef complétement, c'est tellement bon de retrouver une DK en 2D, mauvais ou pas il sera mien, et on n'a tellement vu peu de choses sur le jeu qu'on peut pas s'exprimer

Que dire des Wiimens aprés ça ??? Qu'ils sont le reflet d'une catégorie de joueurs casuals complétement frustrés et pathétiques à la fois ! ça fait tellement pitié à voir cette situation tragico-comique sur Internet .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Lun 2 Aoû 2010 - 18:34

La Wii : une faille de sécurité pour les entreprises !



La semaine dernière, durant la conférence Defcon qui traite de pirates et de sécurité, deux hackers ont fait une démonstration qui prouve que les consoles de jeu sont aussi une faille pour les entreprises qui en laissent à la disposition de leurs employés dans une salle de détente, oubliant trop souvent que ces machines sont connectées à Internet, mais pas nécessairement protégées. Le duo a ainsi montré comment utiliser une Wii connectée à Internet pour introduire un virus sur un réseau interne d'entreprise avant de répéter l'expérience avec une DS. Le même résultat pouvant être obtenu avec une PS3 ou une Xbox 360, mais on suppose que l'aspect plus "inoffensif" des machines de Nintendo a motivé leur choix.



Bon ceci dit, pour réaliser la manœuvre, il faut avant tout distribuer un fichier de jeu corrompu par un virus via les réseaux de téléchargement pirates, espérer que le jeu en question atterrisse dans la salle de repos de l'entreprise ciblée, que l'entreprise ait mis à disposition de ses employés une console modifiée (pour qu'elle puisse lire le jeu piraté et corrompu) et qu'elle soit connectée au net via une connexion différente des autres machines de l'entreprise que l'on peut supposer protégée par un firewall. A ce stade, si la société se fait hacker, c'est quand même limite bien fait pour elle.

Source : JV.com

---------------------------------------------------------------

Avis de Bloody K. : MDR ! Aprés le Nintendo Power qui soi-disant va rendre les Wiimens pour des individus invincibles dans la communauté mondiale de casual-gamers en culottes courtes , leur saint graal qu'est la Wii est accusée d'être un nid de virus informatiques qui peut dégrader n'importe quelle entreprise de divers secteurs industrielles aprés la crise financiére qu'a subi le monde entier en provenance de Wall Street ....

La honte pour Nintendo et ça confirme que Satoru Iwata ( PDG de Nintendo ) est le Franck Chemla de l'industrie JV ! A savoir une grosse crapule japonais qui n'a pas vraiment clean dans son bisness et qui finira avec une grosse perte qui coûtera l'image de marque Nintendo et tout cet empire de casual-gaming instauré depuis la Nintendo 64 .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Mer 4 Aoû 2010 - 17:32

Je voudrais remercier encore une fois le site Gamekyo d'avoir provoquer un mécontentement à travers une news concernant le prochain Zelda sur la rumeur autour d'une épée censée être la princesse Zelda incarnée dans cette arme ! En clair , Nintendo voulait donner l'impression à ses fanboys qu'il continuait dans le trip du jeu " Twilight Princess " mais cette information n'était juste qu'une pure rumeur spéculative ! MDR

Gamekyo a écrit:


The Legend of Zelda : la Skyward Sword n'est pas Zelda !

Vous vous souvenez du premier artwork de The Legend of Zelda : Skyward Sword ? Hé bien afin de faire taire une rumeur qui circulait sur la toile depuis un moment, Eiji Aonuma a tenu à signaler aux fans de la licence que, non, la Skyward Sword n'est en aucun cas une quelconque transformation de la princesse Zelda.



Cette épée, matérialisée ainsi, serait une sorte de guide pour Link, à l'instar de Midona ou Navi. Rien de plus, Aonuma préférant évidemment garder le mystère sur ce nouvel opus qui n'arrivera que l'année prochaine.


Mais le plus drôle c'est la réaction des Wiimens dans le site Gamekyo en pleine rage en guise de commentaires .


Shiks a écrit:


Il ne devrait pas trop faire ce genre de "révélation" et laisser le joueur rêve pour avoir la surprise. Mais bon c'était assez évident, vu que la Skyward Sword deviendra à terme la Master Sword (je vois pas Zelda devenir Excalibur ^^).

Megaman a écrit:


mais pour les prochaine NEWS, ne pas mettre l'info dans le titre... y en a qui préfèrent pas savoir

genre si un jour ils dévoilent le méchant, écrivez pas en gros : GANONDORF DANS SKYWARD SWORD

narutousumaki a écrit:


Vive le spoil ...

Pedohayate a écrit:


c'est une chronologie fait par un fan, chronologie assez mauvaise (les Zelda sont remplis d'incohérence, donc faire une chronologie bonne chance, d'ailleurs je vous conseil l'AVGN sur la chronologie Zelda ). Pour Zelda, ça peut très bien être un perso autre que la princesse. Hypothèse : si ce Link est le 1er roi d'Hyrule, possible qu'il ait nommer sa fille Zelda (2) en hommage à la Zelda (1) de SS (azy y'a trop de Zelda ).

Bref, faut attendre que le jeu sorte

Et Régis si possible, évite ne mettre les infos direct dans le titre de la news. C'est pas cool man.





Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Mer 4 Aoû 2010 - 18:59

Nintendo : la Wii 2 présentée au dernier moment

Une fois encore, Nintendo jouera la carte de la sécurité avec la console qui succèdera à la Wii. En effet, comme pour cette dernière ou la Nintendo 3DS, Satoru Iwata a déclaré qu'il ne présenterait sa 'Wii 2' (appelons la ainsi pour l'instant) que quelques mois seulement avant sa sortie en magasin.

Comme d'habitude, le but avoué est de ne pas se faire copier la technologie... du moins pendant un temps. Une présentation à l'E3 2011 pour une sortie à la fin de cette même année ? Les paris sont à prendre.

Source : Gamekyo

-----------------------------------------

Avis de Bloody K. : Alors comme ça Nintendo pense que Sony et Microsoft sont de vilains plagieurs ? MDR

Voyons voir ... Si Sony propose une Motion Controller plus classe et proposant une télécommande plus améliorée de la Wiimote et que Microsoft propose la même chose sans la présence d'une télécommande mais juste une caméra à la Eye Toy alors où est le scandale ??? Si Nintendo a créer une innovation , rien n'empêche des concurrents de faire encore mieux que le produit original ! C'est comme ça que fonctionne le bisness industriel n'est-ce pas ? Dans le cas contraire , l'industrie JV n'aurait jamais pu établir un commerce depuis plus de 20 ou 30 ans pour nous satisfaire nous les joueurs et consommateurs de jeux vidéo .

D'ailleurs pour faire le mec bien vicelard dans ma critique , que doit préparer Nintendo concernant sa Wii 2 pour l'E3 2011 ? Une Wii puissance HD ? Sûrement ! Car la Wii actuelle n'a rien d'une véritable console mais juste d'un vulgaire jouet playskool ou V-Tech pour petits casual-gamers qui veulent jouer dans une ambiance digne du dessin animé " Bisounours " . MDR

Tout ça pour dire que la Wii 2 ne sera juste que le plagiat officiel de la Playstation 3 de Sony surtout si le modéle Wii 2 est de couleur noire avec sa Wiimote ! Ce qui donnera l'impression de voir un clone de la PS3 avec sa Motion controller . Bouh Nintendo ! Bouh ! XD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Mer 4 Aoû 2010 - 20:59

Quand je disais la derniére fois que le président Satoru Iwata est le Franck Chemla de l'industrie JV , voici une preuve supplémentaire que cet escroc japonais non seulement se vante de proposer une nouvelle console Wii imitant la Xbox 360 et surtout la PS3 de Sony .

Mais en plus ce vieux con de bisness-man marketeux et dictateur casual se permet de critiquer l'industrie JV dans son ensemble dans ses commentaires !



Satoru Iwata nous parle de la Wii 2



Ce n'est évidemment pas étonnant en soi, mais c'est un peut-être signe fort que l'arrivée d'infos plus tangibles se rapproche. Satoru Iwata, le Président de Nintendo, a en effet évoqué le développement de la prochaine console destinée à succéder à la Wii lors de la 70e réunion annuelle des actionnaires le mois dernier, sans toutefois rentrer dans les détails.

Satoru Iwata =>"Naturellement, nous développons de nouveaux produits sans arrêt. A chaque fois qu'on nous le demande, notre réponse est oui [nous développons de nouveaux produits]. Nos départements de développement sont dédiés à cela. Lorsque nous sortons un produit, nous nous mettons au travail sur le développement du suivant dans la foulée."

Par exemple, la Nintendo 3DS récemment annoncée parachève six ans de développement, entamés peu de temps après la sortie de la DS. Pas de quoi s'affoler non plus, semble-t-il, Iwata ayant été prompt à calmer un peu le jeu :

Satoru Iwata => "Nous sommes bien sûr en train de développer la console qui succédera à la Wii. Ceci dit, il y a une grosse différence entre l'étude d'un produit et l'annonce de ce que c'est et de quand il sera lancé."

Et Satoru Iwata en profite pour tacler un peu l'industrie au passage :

Satoru Iwata => "J'ai bien peur que l'histoire du divertissement ne soit aussi une histoire d'imitation. Une grande idée sera rapidement copiée à moins qu'elle ne soit protégée par des brevets. Et en même temps, il est important pour notre industrie de suprendre agréablement les gens. Seriez-vous surpris par notre prochain produit fini si nous vous disions comment il surprendra trois ans à l'avance ? Par conséquent, nous dévoilons les informations concernant nos produits aussi tard que possible. Nous pensons que c'est la meilleure approche pour les produits de divertissement que nous développons."

En la matière, les bruits de couloir sont souvent nombreux et difficiles à vérifier ; pour autant, les mentions d'une console dont le nom de code semble être Wii HiFi ont circulé ces derniers temps, et une possible évocation du projet était attendue à l'E3 2010, mais elle n'a pas eu lieu. Nintendo ne semble en effet pas avoir à se presser, même si la dynamique commerciale de la Wii a freiné dernièrement. On n'en saura probablement pas beaucoup plus cette année, mais les trois ans évoqués par Iwata paraissent bien plus que ce qu'il nous faudra patienter pour en apprendre plus...

Source : Gamekyo

--------------------------------------------------------------

Avis de Bloody K . : Franchement ce Satoru Iwata avec sa tronche de geek nippon méritait de se faire hariki ou subir un seppuku en osant cracher sur ce qui fait son fond de commerce !



Un jour où l'autre , il se fera chopper par des joueurs pro-sony lorsqu'il sortira de son entreprise ou alors carrément lui balancer une bombe atomique pendant que ses employés bossent sur les futurs jeux de la Wii 2 . MDR




Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Mer 4 Aoû 2010 - 22:14

Pour rigoler encore un peu aprés le nombre de news ridicules sur Nintendo et sa suprématie à 2 balles ! Voici 2 vidéos d'un jeu que beaucoup de pitoyables Wiimens pensent que c'est du hardcore-gaming ....... A savoir : les jeux Pokémon ! MDR



Franchement les jeunes ! Vous croyez que le gameplay de dresser et faire attaquer des petites ridicules bestioles au quotient intellectuel et vocabulaire trés limité est aussi complexe que celles de jeux de baston auquel des pro-gamers s'affrontent avec beaucoup de technique et de dextérité lors d'un tournoi comme le Tougeki Super Battle Opera au Japon ?



Alors je conseille vivement aux possesseurs de Wii de bien regarder et comparer les 2 vidéos afin qu'ils comprennent que leur vision des jeux vidéo est totalement fausse tout comme leur choix de défendre Nintendo et sa console Wii .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR   Aujourd'hui à 17:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Qui a peur du plombier Super Mario ??? MDR
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.
» Super Mario Land 2: 6 golden coins [GB]
» Wario Land : Super Mario Land 3 [GB]
» Super Mario Bros [NES-GBC-GBA-VC]
» Super Mario Kart [Snes]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Devil Must Die: Le forum :: Sanctuaire :: Discution Général-
Sauter vers: